Cooking

Recette de fin de mois : les maki du pauvre (végétariens !)

Me voici aujourd’hui pour vous présenter le tout premier post sérieux du blog (enfin, sérieux, c’est vite dit…) et évidemment, on va parler de bouffe. Si la personne au fond de la salle qui a dit « mais pourquoi parler de bouffe sur un blog sur la mode ? » veut bien se donner la peine de partir… Voilà. Merci.

La bouffe c’est la vie, déjà.

Donc. Aujourd’hui je vous présente une recette très, mais alors très simple et très rapide, qui ne coûte quasiment rien et qui est très bonne : c’est simple c’est une de mes recettes préférées de tous les temps. Si vous êtes déjà venu manger chez moi (la team Strasbourg sait) vous en avez déjà forcément ingurgité de gré ou de force. Je parle évidemment des maki !

Je vous fais le topo : Il est 17h30 et votre petite assiette de salade de quinoa bio ne vous a pas vraiment calé à midi. Vous pensez à un bon plateau de sushi et à quel point ça ferait du bien dans votre ventre. Vous checkez les horaires du japonais qui livre le plus proche, et le constat est triste : les livraisons ne commencent pas avant 19 heures. Le désenchantement est total, car attendre deux heures pour manger ne fait pas partie de votre vocabulaire. Et puis de toutes façons, vu la tête de votre compte en banque, c’était perdu d’avance.

Voilà l’état d’esprit dans lequel je me suis lancée, à 17h35 pétantes, dans la confection de mes maki du pauvre. Dans l’idée, qu’est ce que c’est, déjà ? C’est très simple, c’est un maki (un rouleau de riz à sushi entouré d’algue séchée pour ceux qui ont vraiment du mal) avec du fromage frais et du furikake (ne vous inquiétez pas on en parle tout de suite !)

Attention : Je tiens à préciser que je ne suis pas une experte de la nourriture japonaise, je me contente de faire des recettes simples et rapides, parce que c’est la façon dont je cuisine et que vous pourrez de toutes façons trouver des recettes plus traditionnelles sur internet très facilement ! C’est donc normal que ma recette diffère de celles que vous connaissez si vous êtes un expert sushi (auquel cas, vous m’invitez quand à dîner ?).

DSC_0113
Il vous faudra :

  • Du riz à sushi (ou du riz rond à dessert si vous êtes vraiment pauvre) cuit selon les indications du paquet/de mamie/du marabou du coin (personnellement c’est toujours 1 volume de riz pour 1 volume et demi d’eau à la cuiseuse à riz, mais vous faites comme vous voulez, je vous force pas !)
  • Du vinaigre à sushi (ou vinaigre de riz auquel il faudra ajouter du sucre et du sel en quantités égales)
  • Des feuilles de Nori (algues séchées carrées)
  • Du fromage frais
  • Du furikake (attention à en prendre un végétarien si vous ne mangez pas de poisson !)

A propos du furikake : C’est un condiment japonais très connu, on s’en sert pour assaisonner le riz (ou plein d’autres choses pour ma part). J’envisage de faire un article complet sur le furikake si ça peut intéresser des gens avec les diverses utilisations, où en trouver et aussi comment en faire soi-même. Qu’en pensez vous ?

DSC_0115

La démarche est très simple : Après avoir ajouté le vinaigre à sushi dans le riz et bien mélangé, il faut étaler un peu de riz de façon uniforme et pas trop épaisse sur le côté le moins brillant de la feuille de nori (le côté brillant doit être à l’extérieur), puis étaler un peu de fromage frais, et enfin saupoudrer de furikake.

DSC_0116

Vous humidifiez ensuite avec un peu d’eau la partie vide de la feuille de nori, puis vous roulez avec délicatesse le tout, en partant du côté avec le riz. Il parait que c’est comme rouler un joint donc franchement je vous fais confiance avec ça !

DSC_0122

Il ne vous reste plus qu’à couper votre rouleau en 6 ou en 8, personnellement je le coupe en 6 avec la technique du « je coupe le rouleau en deux, je superpose les deux moitiés et je les coupe en 3 » avec un couteau très aiguisé Sekitôbei. Avec un bon couteau les maki restent bien ronds et ne s’aplatissent pas, mais si vous avez des difficultés à les couper, essayez de tourner le rouleau d’un quart de tour à chaque découpe pour répartir la pression.

DSC_0127

Servez avec un peu de wasabi et de sauce soja et voilà !

DSC_0129

J’adore cette recette, je l’ai testée pour la première fois il y a pas mal de temps maintenant, un jour de disette où je n’avais plus rien à manger à part du riz et du fromage frais et depuis j’y reviens très souvent car elle est simple, rapide (j’ai mangé à 18h et j’ai pris des photos tout le long du procédé) et très savoureuse ! Tout ça pour un budget très bas car quand on achète les ingrédients pour réaliser cette recette, il en faut une quantité minime et ils se conservent pendant des semaines voire des mois ! (bon, sauf le fromage frais, c’est vrai). En achetant des gros paquets, cette recette coûtera entre 1 et 2 euros !

DSC_0131

Alors, vous en pensez quoi ?

Publicités

7 réflexions au sujet de « Recette de fin de mois : les maki du pauvre (végétariens !) »

  1. Ta recette à l’air trop bien ! il faut que je teste !

    Mais j’aurai une question 🙂 Est-ce que tu as une préférence de marque ou de modèle pour le cuiseur à riz ? je n’en n’ai pas et j’avoue que tu m’as convaincu avec ta recette faite en 30 min environs (@.@) c’est si rapide que ça à cuire avec un cuiseur à riz ? :O

    Merci d’avance pour ta réponse ! 😀
    Sinon, blog au top !! bonne continuation !

    J'aime

    1. Coucou !
      Oui la cuisson au cuiseur est très rapide surtout pour une si petite quantité de riz, mais c’est surtout inratable et ça te permet de ne pas le surveiller !
      Je n’ai pas de modèle à te conseiller mais tu peux aller voir du côté de Darty, je sais qu’ils ont des modèles pas chers. Je te conseille d’opter pour un modèle avec panier a vapeur intégré parce que ça te permet de faire plein de choses ! Voilà j’espère que ça t’aura un peu aidé ^^
      Et merci pour tes remarques 😀

      J'aime

  2. Sa mère ça a l’air bon, mais l’algue nori j’y arrive vraiment pas, j’aime pas 😥

    La consistance un peu chelou du truc (pas l’habitude) + le fait que le goût peut prendre le dessus sur tout le reste = je bave à chaque fois pour être tristesse dès la première bouchée. #firstworldproblem

    J'aime

    1. Dans ce cas je te conseille de tester :
      – En remplaçant de l’algue par une feuille de riz (je ferais aussi une recette sur le blog si ça tente)
      – Sans algue, juste le riz et la garniture (c’est plus difficile à rouler, il faut utiliser du film étirable)
      – En remplaçant l’algue par une feuille de soja
      – En remplaçant l’algue par une crêpe très fine

      Ca te fait pas mal d’alternatives et d’excuses pour te remplir le ventre de délicieux maki :p

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s